Index Now Toc

Épisode norr

Vendredi - 14 Juillet 2023


Le premier jour du premier épisode Norr produit par Loïck et présenté par The North Face est enfin arrivé. Il est 13 heures, j'ai fini de remplir la voiture et je pars de la ville pour me rendre à la forêt Ouareau. Pendant le prochain week-end, je vais prendre des photos de 150 coureurs assez fous pour participer à un défi de 30 et 50 km, qui se déroule sur plusieurs jours et dans une première édition. Je viens de la ville de Québec, donc après plus de 3 heures de route, j'arrive à un terrain de sable où personne n'est encore installé, sauf pour les organisateurs. Je suis le premier arrivé. Je ne sais pas pour vous, mais devoir être le premier à s'installer dans un espace vide arrive toujours avec son lot de questionnements. Où est le meilleur endroit ? Est-ce que je vais être le seul à être dans le coin ? Ça ne prend pas trop de temps avant que je croise Jonathan et Anthony, qui s'installent non loin de là, mais dans le bois, question d'avoir des arbres et de ne pas être dans un lac en cas de pluie.


Je dépose mon stock et qu'est-ce que je vois ? Anthony qui essaie de monter sa tente pour la première fois, et seul. Un vrai plaisir pour les yeux ! Nous nous connaissons dans le plein air. Nous aimons bien avoir du style avec nos casquettes Ciele, nos manteaux The North Face et nos tasses Yeti. Mais regarder quelqu'un avoir de la difficulté avec sa tente… Sortez le popcorn ! C'est avec le sourire étampé dans le visage qu'il découvre sa tente et du coup, pas le choix d'aller lui proposer un coup de main. Je me sens tranquillement déjà à ma place et cela fait seulement 5 minutes que je suis là.

Tout fier de moi d'avoir donné un coup de main, je me sens sur mon x. Bien motivé pour m'occuper de mon espace, c'est quand je sors ma tente que je réalise que tous les arceaux de structure de la tente sont restés à Québec. Voilà que toute ma fierté se trouve maintenant dans un rangement de sous-sol à 300 km. L'amour du plein air vient toujours de ces situations. Je sors une corde, je l'attache entre deux arbres et j'y accroche le dessus de ma tente. J'ajoute une bâche par-dessus et voilà une belle tente improvisée. Bon, je vais retourner au camp de base pour commencer mes photos et c'est en sortant que je vois Anthony qui fait griller des hot-dogs avec Jonathan et deux autres gars, bière à la main. Ça y est, je suis à la bonne place, les photos vont être bonnes.

Samedi


Ce matin-là, le son du bois qui se faisait fendre résonnait dans le campement. Les bénévoles s'activaient pour préparer les feux de camp, tandis que je regardais ma montre : il était à peine 6 heures passées et le petit déjeuner serait servi dans 45 minutes. J'ouvris ma tente en gardant les yeux collés, mais ce que je vis dehors me fit immédiatement sortir de mon sommeil. Il y avait une atmosphère particulière, une tranquillité propre à une journée chaude et humide. Les photos allaient être magnifiques encore une fois ! Les coureurs n'auraient pas des conditions faciles aujourd'hui, mais ils étaient 150 à vivre la même expérience, ce qui créait une aura de motivation au sein du groupe. Il était temps de se lever et de capturer les émotions de ceux qui allaient transpirer aujourd'hui.


Une fois dehors, je sentis une bonne odeur de café qui flottait dans l'air. C'est alors que je vis Anthony, le sourire jusqu'aux oreilles, en train de se faire un expresso. Toujours prêt au poste, ce Tony !











Il était 8 heures du matin et les premiers bus pour la distance du 50 km partaient. Je me suis installé dans l'allée et j'ai immédiatement remarqué que l'ambiance était beaucoup plus sociale qu'hier. Les coureurs étaient excités et prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes pour ce week-end chargé. Ici, il s'agissait de prendre plaisir à courir, car la course n'était pas chronométrée. C'était l'appel d'un événement destiné à créer une communauté autour d'une passion. Je le remarquais immédiatement lorsque je cadrais ma caméra. Les sourires et l'accueil chaleureux que je reçus m'émurent, car je ne les ressentais pas souvent. J'en profitai pour m'approcher un peu plus que d'habitude et pour essayer de réaliser des portraits de coureurs plus intimes. Je vous invite à découvrir la galerie de cette journée et à vous imprégner de l'ambiance qui régnait à l'arrivée, tout simplement parfaite.












Dimanche




La première édition de l'épisode Norr a été un succès retentissant malgré les orages qui ont frappé la région. Les coureurs de sentier ont fait preuve d'un courage exceptionnel et ont relevé le défi avec brio.



Le matin de la course, la pluie battante n'a pas découragé les participants qui ont rapidement plié bagage et se sont préparés pour l'épreuve. Le moral des troupes était tout aussi fou et la pluie n'a en rien altéré leur détermination.



La course a été éprouvante pour les coureurs, mais grâce au bénévoles, ils ont pu compter sur un soutien exceptionnel tout au long de l'épreuve. Leur courage et leur endurance ont été récompensés par une expérience inoubliable dans les magnifiques paysages de la région.




L'épisode Norr restera dans les annales comme un événement exceptionnel qui sait rassembler les amateurs de sentier et de plein air. J'ai hâte de voir ce que la prochaine édition nous réserve !


Francis Fontaine

Engager la curiosité face à la différence.